Livres universels pour tous n'héberge aucun fichier. La loi française vous autorise à télécharger un fichier seulement si vous en possédez l'original. Ni Livres universels pour tous, ni nos hébergeurs, ni personne ne pourront êtres tenu responsables d'une mauvaise utilisation de ce site.
counters
widgets

dimanche 10 janvier 2016

La terre qui penche

"La terre qui penche" de Carole Martinez


pdf et epub

Blanche est morte en 1361 à l’âge de douze ans, mais elle a tant vieilli par-delà la mort! La vieille âme qu’elle est devenue aurait tout oublié de sa courte existence si la petite fille qu’elle a été ne la hantait pas. Vieille âme et petite fille partagent la même tombe et leurs récits alternent.
           L’enfance se raconte au présent et la vieillesse s’émerveille, s’étonne, se revoit vêtue des plus beaux habits qui soient et conduite par son père dans la forêt sans savoir ce qui l’y attend.
           Veut-on l’offrir au diable filou pour que les temps de misère cessent, que les récoltes ne pourrissent plus et que le mal noir qui a emporté sa mère en même temps que la moitié du monde ne revienne jamais.
avis de lectrice
Carole Martinez sait parler des femmes, de cette époque, de la dureté de leur vie, de leur prison, voire emprisonnement, mais avec des instants de grâce au milieu de la sauvagerie, sur cette terre qui penche.
          Elle décrit si bien la pureté des liens qui se tissent entre Blanche et son promis, alors qu’ils galopent tous les deux, accrochés à ce beau cheval qui est aussi un personnage du livre. Elle nous parle de liberté, de l’enfant qui devient adulte, tout au long d’un récit initiatique.
          Elle nous raconte la rivière, la Loue qui peut être calme et douce comme une mère, sensuelle dans ses caresses comme une femme et se transformer en furie, tuant sur son passage, s’en prenant même au petit poisson qui nage si bien…
          Elle nous berce avec des chansons dont la tradition orale remonte à si longtemps « La belle si tu voulais, nous dormirions ensemble, Dans un grand lit carré, tendu de toiles blanches, Aux quatre coins du lit, un bouquet de pervenches…
          Et soudain, elle nous assène une phrase qui résonne encore plus tristement ces derniers temps : Les religions grandissent, vieillissent et, sans doute, finiront-elles par tourner au mythe. Certaines s’enkystent pour survivre, d’autres luttent pour s’imposer, pour rester vivantes, puissantes, effrayantes.  Il arrive que des affamés de pouvoir dirigent des affamés de sens, leur tracent la voie à suivre, justifient la violence, se justifient par la violence, utilisent les plus sauvages pour régner sur les craintifs et terrasser les autres.  P 207
          L’écriture est très belle. L’auteure sait si bien raconter, il s’agit d’un long poème en prose, dont le rythme devient de plus en plus dense, de plus en plus riche. Cela commence comme la petite musique de nuit, pour se continuer sur le mode du Boléro de Ravel…
présentation de http://eveyeshe.canalblog.com/
pdf
epub

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire